Rétention du personnel : Votre entreprise est-elle un panier percé?

Rétention du personnel : Votre entreprise est-elle un panier percé?

Depuis un certain temps déjà, nous entendons beaucoup parler de pénurie de main-d’œuvre. Je vois autour de moi des gens se mobiliser et des stratégies se déployer pour attirer des travailleurs spécialisés et non spécialisés. Bien entendu, des secteurs d’activité et des régions sont plus touchés que d’autres. Des entreprises pourraient être plus productives, mais, faute de personnel, elles doivent limiter leur production. Privant ainsi ces entreprises et l’État de revenus. Nous sommes donc tous concernés.

 

Des efforts pour attirer la main-d’œuvre

Je dois avouer que jusqu'à tout récemment, je n’avais pas vraiment conscience de l’ampleur de ce problème de pénurie de la main-d’oeuvre. Cependant, dans les derniers mois, j’ai assisté à plusieurs rencontres sur le sujet où étaient rassemblés des représentants d’entreprises et du gouvernement. J’ai donc entendu plusieurs témoignages, je dirais même des cris du cœur d’entreprises et de municipalités ayant de la difficulté à doter des postes non spécialisés.

Les échanges portaient sur les meilleures stratégies de recrutement en place et celles à développer pour attirer les travailleurs d’ici, mais aussi de l’étranger. Par exemple, une entreprise disait investir des dizaines de milliers de dollars pour aller recruter des travailleurs sur le continent africain. Dans un autre cas, c’est une petite municipalité qui racontait les efforts déployés par des bénévoles pour accompagner et aider des immigrants à s’intégrer sur leur territoire et ainsi assurer une main-d’œuvre loyale aux entreprises de la région.

 

Des paniers percés

Oui! Il y a une pénurie de la main-d’œuvre. Des efforts doivent être faits pour attirer des travailleurs. Cependant, les entreprises touchées doivent aussi faire un examen de leurs pratiques de rétention du personnel. Malheureusement, j’ai trop souvent l’occasion de constater que des entreprises sont comme des paniers percés. Malgré tous les efforts et l’argent investis pour attirer des travailleurs, peu d’énergie est déployée pour les retenir. (Lire la suite )